À propos

Québec ville gourmande« Kebek » aime le vin

À la découverte d’une ville gastronome qui fait l’envie de plusieurs grandes capitales du monde

À Québec, l’histoire de l’Amérique est inscrite dans les moindres détails : dans l’architecture, l’urbanisme, la langue et bien sûr, la passion pour la gastronomie. Ici, les plaisirs de la table sont presque une religion dans laquelle toutes nos valeurs s’illustrent avec une « joie de vivre » qui fascine les visiteurs de partout dans le monde. L’histoire de Québec et du Québec a vu débarquer des contributeurs de partout dans le monde venus s’établir en créant des restaurants d’exception qui ont engendré une gastronomie mixte qui s’est fièrement internationalisée. Italiens, français, asiatiques, méditerranéens, californiens : ils ont tous influencé le contenu de nos assiettes en cherchant à intégrer les produits de notre terroir tels les fromages d’ici, les viandes et poissons de chez nous et aussi les cidres de glace et vins du pays. À Québec, nos restaurateurs sont souvent des vedettes, des artistes qui déclinent à la fois des créations d’ambiance, de plats ou de concepts uniques. On a longtemps dit de Québec qu’elle était la ville où l’on compte le plus de restaurants per capita en Amérique. Sans avoir établi de calculs scientifiques, nous pouvons vous confirmer que près de 3 000 établissements ouvrent chaque jour leurs portes dans la région afin de satisfaire l’appétit de visiteurs gourmands à la recherche d’une cuisine saine et innovante. C’est à partir de ces milliers de tables qu’est née l’idée de créer 50 chefs. Chacun des établissements faisant partie de notre groupe a été soigneusement sélectionné selon des critères précis. Parfois le concept a dominé les enjeux. D’autres fois, la créativité des artistes en cuisine est venue justifier l’invitation que leur a fait 50 chefs. Souvent aussi, un rapport qualité-prix exceptionnel est venu sceller l’estampille de notre marque sur un menu. Chose certaine, notre liste vous permet de naviguer dans un lot qui illustre ce que le Québec fait de mieux. C’est la fine fleur de notre gastronomie que vous pouvez cueillir dans 50 jardins thématiques réputés… Bonnes découvertes, bon appétit et bonnes discussions entre amis ou entre amoureux… Il y a fort à parier que vous deviendrez vous aussi, tout comme nous, des passionnés de ces splendides restaurants qui déterminent souvent le rythme et la vie nocturne de notre ville!

Une histoire liée à Bacchus

Il y a plus de quatre siècles s’installaient aux abords du fleuve Saint-Laurent une communauté de français et de françaises qui allaient se lier d’amitié avec des peuples des premières nations afin de créer une ville hors du commun « là où le fleuve se rétrécit ». C’est la signification du mot algonquin « Kebek » qui sera rapidement à l’origine d’un pays, mais aussi du défrichement d’une large partie de la côte Est de l’Amérique du Nord aux côtés de la nation acadienne et de nombreux autres francophones d’Europe. Ces hommes et femmes ont laissé des traces de francisation partout dans la toponymie, de la Nouvelle-Orléans à Lafayette, en passant par les dizaines de forts construits près des cours d’eau affluents du Mississippi et jusqu’aux nombreuses villes entourant les grands lacs. Ils sont aujourd’hui les héritiers de coutumes gastronomiques qui résultent d’une grande mixité et d’une ouverture sur le monde générées en partie grâce à l’apport du Canada anglais et des nombreuses communautés allophones du Québec et du reste du pays. Ensemble, ils offrent un tour du monde gastronomique, culturel et vinicole qui enrichit incroyablement la ville de Québec et chacun de ses quartiers. Sans avoir de dates précises, la plupart des historiens se doutent bien que le tout premier tonneau de vin commercial d’Amérique est probablement arrivé à Québec dans les années 1600 et qu’il s’agissait peut-être même d’un tout nouveau cépage qui allait conquérir le monde. Peu de disciples de Bacchus savent en effet que c’était alors l’époque de la naissance du cépage cabernet sauvignon qui fut pour le première fois planté dans la partie nord de Bordeaux sur des terres du Médoc que l’on venait d’assécher sur ordre du roi. Au fil du temps, cet alliage du cabernet franc et du sauvignon blanc allait devenir la mère des plus grands crus du monde. Des analyses ADN ont confirmé l’origine française du Cabernet Sauvignon qui propose l’arôme de cassis et de poivron vert du cabernet franc et le côté végétal du sauvignon blanc.